Notre sélection conseil > Où placer une somme d'argent, sans risque, pour quelques mois ?
Imprimer Envoyer par mail

Mars 2019 - Placements

Où placer une somme d'argent, sans risque, pour quelques mois ?

Une grande partie de l'épargne des Français est placée à horizon long terme, avec généralement une part de produits plus risqués mais potentiellement plus performants sur la durée.
Mais quand on a un besoin de placer de la trésorerie à court terme (par exemple en attendant de faire une acquisition immobilière), on recherche uniquement les solutions sans risque les plus simples et les plus rémunératrices (après impôt). Comparatif des solutions à votre disposition...

:

Le fonds en euros du contrat d'assurance-vie

:

Contrairement à une idée reçue, les sommes versées dans l’assurance-vie ne sont pas bloquées : Il est toujours possible d'effectuer un retrait (un rachat) sur son contrat d'assurance-vie, à tout moment, même si le contrat n’a même pas un an.

Dès lors, le fonds euros du contrat d'assurance-vie est une solution crédible pour placer un capital sans risque à court terme : avec une performance annuelle moyenne autour de 1,6%* nets de frais de gestion en 2018, soit 1,325 % après prélèvement sociaux, mais avec les meilleurs fonds en euros du marché qui ont fait autour de 2 %* nets de frais de gestion, soit 1,65 % après prélèvements sociaux.

Quid de la fiscalité sur l'assurance-vie ? Il y a plusieurs possibilités :

  • Tant que vous ne faites pas de retrait, vous n'avez pas d'IR
  • Si vous faites un retrait partiel, seule la part des gains du retrait est imposée
  • Si votre contrat a plus de 8 ans, vous bénéficiez d'une fiscalité douce et notamment un abattement annuel sur les gains des retraits de 4600 euros pour un célibataire et 9200 euros pour un couple
  • Si vous faites un retrait total, et que votre contrat a moins de 8 ans, alors vos gains subiront la flat tax (12,8 % en plus des prélèvements sociaux de 17,2%)

Si vous avez un fonds en euros moyen (1,6 %* nets de frais de gestion), le rendement net d'impôt ressort donc, au pire des cas, à 1,12 %. Mais dans beaucoup de cas, c'est plus. Par exemple si vous ne faites pas de retrait ou un retrait partiel, et/ou si vous avez un fonds performant. Si vous avez un fonds en euros de bonne qualité (2 %* nets de frais de gestion), le rendement net d'impôt (dans le cas où vous faites un retrait total) ressort donc à 1,4 %.

À savoir : Sur MonFinancier Retraite vie, le fonds en euros Suravenir Opportunités a servi en 2018 un rendement de 2,80%* nets de frais de gestion. Une performance qui détonne à l'heure où le rendement moyen des fonds en euros peine à se maintenir à 1,5% !

A noter qu'afin de préserver cette performance, chaque nouveau versement sur le fonds Suravenir Opportunités doit comporter 30% minimum en unités de compte (40% à compter du 31 mars 2019). Les unités de compte constituent d'ailleurs un potentiel de performance, à condition d'être prêt à ajouter une dose de risque, dans la mesure où elles ne garantissent pas le capital versé.

:

>> J'obtiens gratuitement une information détaillée sur MonFinancier Retraite Vie

:

Le livret A et l'épargne de précaution

:

En décembre 2017, le gouvernement a décidé de bloquer le rendement du Livret A à 0,75 % jusqu'en 2020. Pourtant, selon la formule de calcul, qui prend en compte les taux et l'inflation qui monte depuis quelques mois, le taux théorique aurait dû sortir à 1,25 %.

Le gouvernement n'a donc pas suivi la formule de calcul. À 0,75 %, la rémunération « réelle » (corrigée de l'inflation) du Livret A est de – 0,35 %. L’État a même fait pire. Tout d'abord en bloquant la rémunération pendant 2 ans. Et ensuite en modifiant la formule de calcul : Alors que dans la formule actuelle, il est prévu que l’inflation soit le seul critère retenu si cela se révèle plus favorable aux épargnants, cette notion disparait, remplacée par un plancher de 0,5 % « pour garantir aux millions d’épargnants qui ont un Livret A que […] la rémunération ne baissera jamais en dessous de 0,5%. ». Durant ses 200 ans d’existence, le Livret n’est descendu aussi bas...

Puisqu'il ne rapporte presque plus rien, le seul intérêt du Livret A est sa grande liquidité : La disponibilité est quasi-immédiate alors que sur d'autres placements comme l'assurance-vie, il faut attendre généralement quelques jours pour voir les fonds sur votre compte.
Un « décalage » de quelques jours qui ne peut expliquer l'engouement des Français pour le Livret A. Toujours justifie-t-il de placer quelques économies dans le livret, des économies que l'on pourrait avoir besoin du jour au lendemain, une « épargne de précaution ».

À combien évaluer cette « épargne de précaution ?»

Cela dépend de chaque profil et notamment si vous êtes particulièrement dépensier, ou si vous êtes tellement risquophobe que vous ne pouvez pas vous permettre de bloquer une épargne plus d'un jour.
Faites d'abord votre budget, et regardez ce qu'il vous reste à la fin du mois. Plus ce montant est élevé, moins vous avez besoin d'une épargne de précaution.

Si personne n’a jamais livré de règle pour définir le montant à y consacrer, nous conseillons d'y stocker environ 6 mois de salaire, un peu plus si vous êtes très risquophobe, un peu moins si vous avez de très hauts revenus et un budget largement équilibré.

Une chose est certaine, le montant constaté dans chaque livret A est très peu souvent adapté à la réalité du besoin de l’épargnant. Parfois sous-estimé, mais le plus souvent largement sur-estimé.

:

Cas pratique : Assurance-vie versus livret A

:

Catherine, véritable fourmi, a épargné depuis quinze ans qu’elle travaille 15000 euros, qu’elle a placés dans son livret A. Selon elle, le rendement n’est certes pas terrible mais elle ne veut pas s’engager à plus long terme : Elle voit en effet des possibles dépenses venir à court terme : En couple depuis 5 ans, elle attend que Stéphane se décide enfin à faire sa demande, et veut prévoir un budget mariage, voire changement de résidence principale. Sans compter que son appartement pourrait avoir besoin d’être retapé (qu’elle y reste ou qu’elle décide de le vendre), et qu’elle rêve aussi d’un tour du monde (avec Stéphane… ou pas)

Très récemment, elle a appris que l’assurance-vie n’était pas bloquée (elle l’ignorait complétement) et se demande donc si elle ne devrait pas placer une partie de son épargne sur un fonds en euros pour gagner un peu plus. Sa tranche marginale est de 30%.
Après l’analyse de son budget et de ses objectifs, son conseiller lui recommande de placer 9000 euros sur un contrat sans frais d’entrée, et lui fait une simulation avec différents scénarios, selon la performance du fonds en euros, et le besoin de retrait de Catherine a 6 mois.

:

Hypothèse 1: Catherine a besoin de tout retirer au bout de 6 mois

Avec un fonds euro « moyen (1.6%* en taux annuel)
Gain brut : 9000 x 1.6%/2 =72 euros
Gain net : 72- 72x30% (flat tax) = 50.40 euros
Gain par rapport à un placement dans le Livret A (qui aurait rapporté 33.75 euros sur 6 mois) : 16.65 euros


Avec un bon fonds en euros (2%* en taux annuel)

Gain brut : 9000 x 2%/2= 90 euros

Gain net : 90- 90x30% (flat tax) = 63 euros

Gain par rapport à un placement dans le Livret A : 29.25 euros


:

Hypothèse 2: Catherine a besoin de retirer 6000 euros au bout de 6 mois

Avec un fonds euro « moyen (1.6%* en taux annuel)

Gain brut : 9000 x 1.6%/2 =72 euros
Gain net : 72 – 72x17.2% (prélèvement sociaux) – 39.48(part de gains compris dans le retrait) x 12.8% (IR flat tax) = 54.56 euros

Gain par rapport à un placement dans le Livret A : 20.81 euros

Avec un bon fonds en euros (2%* en taux annuel)

Gain brut : 9000 x 2%/2= 90 euros

Gain net : 90 – 90x17.2% (prélèvement sociaux) – 49.27(part de gains compris dans le retrait) x 12.8% (IR flat tax) = 68.21 euros
Gain par rapport à un placement dans le Livret A : 34.46 euros


:

Hypothèse 3 : Catherine a besoin de retirer 3000 euros au bout de 6 mois

Avec un fonds euro « moyen (1.6%* en taux annuel)

Gain brut : 9000 x 1.6%/2 =72 euros

Gain net : 72 – 72x17.2% (prélèvement sociaux) – 19.74(part de gains compris dans le retrait) x 12.8% (IR flat tax) = 57.09 euros
Gain par rapport à un placement dans le Livret A : 23.34 euros


Avec un bon fonds en euros (2%* en taux annuel)


Gain brut : 9000 x 2%/2= 90 euros

Gain net : 90 – 90x17.2% (prélèvement sociaux) – 24.64(part de gains compris dans le retrait) x 12.8% (IR flat tax) = 71.36 euros
Gain par rapport à un placement dans le Livret A : 37.61 euros

:

Dans le pire des scénarios sur l’assurance-vie (mauvais fonds en euros et besoin de tout retirer rapidement), le gain est quand même 1.5x plus élevé que si Catherine avait gardé les fonds dans le livret A. Et dans le meilleur des cas (pas de retrait et fonds euros de qualité), le gain est 2.2x plus élevé. Alors, certes, on est sur des petits montants, mais c’est en accumulant les petites choses qu’on arrive à de gros montants, surtout que transférer les fonds du livret A vers l’assurance vie est très simple et rapide.

:

>> Je demande gratuitement une documentation sur le contrat MonFinancier Retraite Vie

:

Et les livrets bancaires et « super » livrets ?

:

Les livrets bancaires correspondent aux livrets non réglementés proposés par les banques. À l'opposé des livrets réglementés (Livret A, LDD, PEL, LEP, etc...), les livrets bancaires ne sont soumis à aucune règle de rémunération (la banque fait ce qu'elle veut), mais n'offrent aucun avantage fiscaux. Les produits sont donc imposés à la flat tax (30%), ou au barème de l'IR en plus prélèvements sociaux de 17,2 %.

La rémunération offerte dépendra généralement des taux courts (Eonia et Euribor) qui sont très bas en ce moment. Mais la banque peut décider de booster cette rémunération, notamment à court terme, pour attirer de l'épargne. Mais, ces promotions ne durent qu'un temps, avec une limite d'investissement. Sur quelques mois, la rémunération nette n'est pas très attractive. Voici en ce moment les meilleures promotions :

  • Livret PSA banque : 3,10 % pendant 3 mois puis 1 %, +40 € (28 € nets si flat tax) si on maintient 20 000 euros minimum pendant 4 mois, plafond 75 000 euros;
  • Livret Bienvenue CIC : 3 % pendant 3 mois puis 0,30 %, plafond 50 000 euros;
  • Livret ING : 3 % pendant 2 mois puis 0,05 %, plafond 15 000 euros;
  • Livret Bforbank : 2 % pendant 2 mois puis 0,2 %, plafond 75 000 euros;
  • Livret Fortuneo : 2 % pendant 3 mois, puis 0,20 %, plafond 100 000 euros

Sur les contrats d'assurance-vie, les meilleurs fonds en euros offrent autour de 2%*, mais sur un an....

>> Je découvre le palmarès 2019 des meilleurs fonds en euros

:

Cas pratique : Assurance-vie versus super Livrets

:

À l'approche de la cinquantaine, Xavier et Sophie ont décidé de changer de vie. Ils quittent leur grande maison de campagne, dans laquelle ils ont élevé leur 3 enfant, dont le dernier vient partir à l'université, pour déménager dans un appartement en centre ville. Coup de chance (oui de destin), ils ont trouvé immédiatement un acquéreur pour leur bien, au prix de 350 000 euros alors qu'ils viennent de finir de payer leur crédit.
Notamment parce qu'ils anticipaient une vente plus longue, ils sont aujourd'hui locataire dans un 3 pièces spacieux et très bien situé en cœur de ville. Leur volonté de racheter un bien est réel, mais ils ne sont pas pressés. Ils se plaisent dans leur nouvel appartement, évalué à 200 000 euros, et pour ce budget, ils ne trouvent pas mieux en acquisition.
En attendant le coup de coeur, ils veulent donc investir leur 350 000 euros dans un produit d'attente (sachant qu'ils ont déjà livret A et LDD bien remplis). Leur conseiller leur propose deux solutions :

1. Investir dans un fonds en euros de qualité (hypothèse de rendement : 2%*)

2. Investir dans des super livrets de la manière suivant :

- Les 3 premiers mois :

  • 150 000 euros dans 2 livrets PSA Banque
  • 100 000 euros dans 2 livrets CIC Bienvenue
  • 100 000 euros dans 1 livret Fortuneo

- Les 3 mois suivant :

  • 100 000 euros dans 1 livret Fortuneo
  • 150 000 euros dans 2 livrets Bforbank
  • 30 000 euros dans 2 livrets ING
  • Le solde reste dans les livrets PSA Banque

:

Scénario 1 :Au bout de 3 mois, le couple achète un appartement à 250 000 euros

Avec le fonds euro (1,65 %* nets de prélèvement sociaux)

Gain brut : 350000 x 1,65 %/4 =1443,75 euros
Fiscalité sur le retrait de 250 000 euros :
Part des gains dans le retrait : 0,41 % * 250 000 = 1027 euros
Impôt à payer : 12,8 % (flat tax) = 131,45 euros
Gain net : 1312,3 euros.
À noter que le couple laisse 100 000 euros dans son contrat d'assurance-vie dans des conditions idéales

Avec les super livrets :
Gains PSA banque (2,17 % nets pendant 2 mois puis 0,7% nets) : 150 056 * 2,17 %/6 + 150 056 * 0,7 %/12 = 630,20 €
Gains CIC Bienvenu (2,1 % nets): 100 000 * 3 %/4 = 525 €
Gains Fortuneo (1,4 % nets) : 100 000 * 1,4%/4 = 350 €
Gain net : 1505,2 euros

Sur 3 mois, l'investissement en super livrets a été 1,15x plus rentable. À noter quand même que le couple a 100 000 euros dans des livrets sans promotion peu avantageux

:

Scénario 2 :Au bout de 6 mois, le couple parvient à acheter l'appartement dans lequel ils vivent, pour 210 000 euros

Avec le fonds euro (1,65 %* nets de prélèvement sociaux)
Gain brut : 3
50000 x 1,65 %/2 =2887,5 euros

Fiscalité sur le retrait de 2
10 000 euros :
Part des gains dans le retrait : 0,
82 % * 210 000 = 1718,32 euros
Impôt à payer : 12,8 % (flat tax) =
220 euros
Gain net :
2667,5 euros
A noter que le couple laisse 1
40 000 euros dans son contrat d'assurance-vie dans des conditions idéales

Avec les super livrets :
Au bout de 3 mois, le couple disposait de 351505 euros (cf partie précédente)
Pour rappel, il les place de la manière suivant :
- 100 000 euros dans 1 livret Fortuneo
- 150 000 euros dans 2 livrets Bforbank
- 30 000 euros dans 2 livrets ING
- 71 505 euros restent dans les livrets PSA Banque
Sur les 3 mois suivants :
Gains Fortuneo (1,4 % nets) : 100 000 * 1,4%/4 = 350 €
Gains Bforbank (1,4 % nets pendant 2 mois puis 0,14 %) : 150 000 * 1,4%/6 + 150 000 * 0,14 %/12 = 367,5 €Gains ING (2,1 % nets pendant 2 mois puis 0,14 % nets : 30 000 * 2,1 %/6 + 30 000 * 0,14 %/12) = 108,5
Gains PSA (0,7 % nets) 71 505 * 0,7/4 = 125 €
Gain net : 2456,5 euros

Sur 6 mois, c'est le fonds en euros de l'assurance-vie qui devient 1,08x plus rentable (et plus simple aussi). A noter que le couple a 140 000 euros dans des livrets sans promotion peu avantageux


Scénario 3: Au bout de 1 an, le couple n'a toujours pas fait d'acquisition. Très à l'aise dans sa location, il a même renoncé à ses envies d'achat de résidence principale et pense désormais à l'investir.

Avec le fonds euro (1,65 %* nets de prélèvement sociaux)
Gain brut : 3
50000 x 1,65 % = 5775 euros
Fiscalité sur le retrait :
Aucune (aucun retrait)
Gain net :
5775 euros
A noter que le couple
a 355775 euros dans son contrat d'assurance-vie dans des conditions idéales

Avec les super livrets :
Au bout de 6 mois, le couple disposait de 352456,5 euros (cf parties précédentes)
Pour rappel, l'argent est reparti de la manière suivante- 100 000 euros dans 1 livret Fortuneo
- 150 000 euros dans 2 livrets Bforbank
- 30 000 euros dans 2 livrets ING
- 71 505 euros restent dans les livrets PSA Banque
Sur les 6 mois suivant :
Gains Fortuneo (0,14 % nets) : 100000 * 0,14%/2 = 70 €
Gains Bforbank (0,14 % nets) : 150 000 * 0,14%/2= 105 €
Gains ING (0,05 % nets) : 30 000 * 0,05 %/2 = 7,5 €
Gains PSA : 71 505 € * 0,7 %/2 = 250 €
Gain total : 2889 euros

Au bout d'un an, l'assurance-vie est 2 fois plus rentable que les super livrets. À noter que le couple a 352 889 euros dans des livrets sans promotion peu avantageux


À savoir : Sur MonFinancier Retraite vie, le fonds en euros Suravenir Opportunités a servi en 2018 un rendement de 2,80*% nets de frais de gestion. Une performance qui détonne à l'heure où le rendement moyen des fonds en euros peine à se maintenir à 1,5% !

A noter qu'afin de préserver cette performance, chaque nouveau versement sur le fonds Suravenir Opportunités doit comporter 30% minimum en unités de compte (40% à compter du 31 mars 2019). Les unités de compte constituent d'ailleurs un potentiel de performance, à condition d'être prêt à ajouter une dose de risque, dans la mesure où elles ne garantissent pas le capital versé.

:

>> J'obtiens gratuitement une information détaillée sur MonFinancier Retraite Vie

:




Communication non contractuelle à caractère publicitaire.

*Taux net de frais annuels de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Pour accéder au fonds en euros Suravenir Opportunités, chaque versement doit comporter au minimum 40 % en Unités de Compte (30% jusqu'au 31 mars 2019), lesquelles présentent un risque de perte en capital.

MonFinancier Retraite Vie est un contrat individuel d'assurance vie assuré par SURAVENIR, Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 440 000 000 euros. Société mixte régie par le Code des Assurances / Siren 330 033 127 RCS Brest. Siège social : 232 rue Général Paulet - BP 103 - 29802 Brest Cedex 9.