Notre sélection conseil > Chronique Challenges de Marc Fiorentino : "Le PEL cumule à peu près tous les désavantages"
Imprimer Envoyer par mail

Novembre 2018 - Épargne

Chronique Challenges de Marc Fiorentino : "Le PEL cumule à peu près tous les désavantages"

J’ai renoncé à vous convaincre de retirer de l’argent de vos comptes courants bancaires. 500 milliards d’euros qui dorment. Sans aucune rémunération. Alors qu’il serait si simple de les transférer sur des contrats d’assurance vie, même en euros, ou, au pire…, sur un Livret A. Mais il y a un combat que je continue à mener : le PEL. Le Plan d’Epargne Logement. Certes sa collecte est en chute libre par rapport aux 4.7 milliards d’euros encore collectés sur les 9 premiers mois de l’année 2017, mais vous avez tout de même encore versé 621 millions d’euros depuis le début d’année. Et c’est incompréhensible. Le PEL cumule à peu près tous les désavantages : la rémunération, 1% brut, depuis août 2016 ; l’imposition : le PEL est soumis aux prélèvements sociaux et ceux-ci augmentent constamment et sont aujourd’hui à 17.2%. Et tous les PEL ouverts à partir du 1er Janvier 2018 seront taxés à la flat tax (30%) ou à l’impôt sur le revenu augmenté des prélèvements sociaux. Ajoutez à cela un manque total de souplesse puisqu’il y a obligation de verser au moins 540 € par an pendant au moins 10 ans sans retrait partiel possible, sous peine de clôture du plan…
L’avantage historique du PEL c’était évidemment l’obtention d’un prêt immobilier à des conditions privilégiées après la phase d’épargne. Seulement voilà. Les taux d’emprunt sur le marché se sont effondrés. Autour de 1.35% en moyenne pour un emprunt à 15 ans alors que le taux du PEL à 15 ans est de …2.2%.

Alors, please, oubliez complètement les PEL. Sauf peut être vos vieux plans. Ils peuvent encore bénéficier d’une rémunération historique attractive.

Combien faut-il détenir sur le livret A?

:
Le Livret A ne rapporte plus rien : 0.75% alors que l’inflation est au dessus de 1%. En réel, vous perdez donc de l’argent en investissant dans le Livret A. Son seul intérêt est sa grande liquidité : La disponibilité est quasi-immédiate alors que sur d'autres placements comme l'assurance-vie, il faut attendre généralement quelques jours pour voir les fonds sur votre compte. Un « décalage » de quelques jours qui ne peut expliquer l'engouement des Français pour le Livret A. Toujours justifie-t-il de placer quelques économies dans le livret, des économies que l'on pourrait avoir besoin du jour au lendemain, une « épargne de précaution ».


À combien évaluer cette « épargne de précaution ?»
Cela dépend de chaque profil et notamment si vous êtes particulièrement dépensier, ou si vous êtes tellement risquophobe que vous ne pouvez pas vous permettre de bloquer une épargne plus d'un jour.

Faites d'abord votre budget, et regardez ce qu'il vous reste à la fin du mois. Plus ce montant est élevé, moins vous avez besoin d'une épargne de précaution.

 Si personne n’a jamais livré de règle pour définir le montant à y consacrer, nous conseillons d'y stocker environ 4 ou 5 mois de dépenses du ménage, un peu plus si vous êtes très risquophobe, un peu moins si vous avez de très hauts revenus et un budget largement équilibré.

Une chose est certaine, le montant constaté dans chaque Livret A est très peu souvent adapté à la réalité du besoin de l’épargnant. Parfois sous-estimé, mais le plus souvent largement surestimé.

:

>> Au téléphone ou en agence, prenez rendez vous avec un conseiller MonFinancier

:

L’assurance-vie, meilleur produit d’épargne ?


Selon les professionnels et cabinets d’experts, le rendement des fonds en euros ont rapporté entre 1.65%* et 1.8%* (suivant la source).
Pour 2018, le cabinet Facts & Figures estime qu'un rebond à 1,8%* est possible. Une éventuelle reprise de l'inflation pourrait entraîner la hausse des taux directeurs. Les marchés actions et l'immobilier pourraient soutenir le rendement des fonds en euros, comme en 2017 (où le rendement a dépassé les attentes du cabinet qui tablait sur 1,5%* de rendement). Le cabinet souligne aussi l'importance des réserves des assureurs. La provision pour participation aux bénéfices (PPB) représente 3,35% des encours, ce qui pourrait bien doper les performances. Un repli des rendements jusqu'à 1,4%* reste envisageable. Toutefois, le cabinet envisage aussi une reprise dès 2018 avec une fourchette haute de 1,8%*.

:

:

Net de prélèvements sociaux, le rendement ressortirait à 1,49%* net. 2 fois plus que le Livret A dont on rappelle que le rendement est gelé à 0,75 % jusqu'en 2020.

Même si la moyenne des rendements des fonds en euros a été de 1.8%* en 2017 selon la FFA, les meilleurs fonds en euros du marché ont fait bien mieux.

Sur MonFinancier Retraite vie, le fonds en euros Suravenir Opportunités a servi en 2017 un rendement de 2,80%* nets de frais de gestion. Le fonds Suravenir Rendement, également disponible sur MonFinancier Retraite vie, a servi quant à lui un rendement de 2*% net en 2017.

A noter qu'afin de préserver cette performance, chaque nouveau versement sur le fonds Suravenir Opportunités doit comporter 40% minimum en unités de compte. Les unités de compte constituent d'ailleurs un potentiel de performance, à condition d'être prêt à ajouter une dose de risque, dans la mesure où elles ne garantissent pas le capital versé. S'agissant du fonds en euros Suravenir Rendement, depuis le 1er novembre 2016, tout versement supérieur ou égal à 250 000 € doit être investi à 30% minimum en Unités de Compte.

:

>> Je demande une documentation gratuite sur MonFinancier Retraite Vie


Alors oui, on peut prendre en compte l’imposition. Mais elle s’applique seulement s’il y a un retrait, et seulement sur la part de gains compris dans le retrait.

Dans le pire des scénarios, si vous avez besoin de tout l’argent placé et que votre contrat n’a pas plus de 8 ans, vous serez imposé au taux de flat tax à 12.8% (sauf si vous n’êtes pas imposable).

 Si le rendement brut de votre fonds euros est de 1.8%, le rendement net d’IR et de prélèvements sociaux serait donc, dans le pire des scénarios, de 1.30%. On reste très loin au-dessus du livret A.



Enfin, si votre contrat a plus de 8 ans, la fiscalité est encore plus douce : vous bénéficiez notamment d’un abattement de 4600 euros sur les gains (9200 pour un couple). Vous n’avez pas de contrat de plus de 8 ans ? Raison de plus pour prendre date et ouvrir tout de suite un contrat d’assurance vie…

:

>> Je demande une documentation gratuite sur MonFinancier Retraite Vie

:


Communication non contractuelle à caractère publicitaire

*Taux net de frais annuels de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

MonFinancier Retraite Vie est un contrat individuel d'assurance vie assuré par SURAVENIR, Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 400 000 000 euros. Société mixte régie par le Code des Assurances / Siren 330 033 127 RCS Brest. Siège social : 232 rue Général Paulet - BP 103 - 29802 Brest Cedex 9.