Notre sélection conseil > Assurance-vie : rendements, frais, supports, accompagnement...Comment bien choisir son contrat ?
Imprimer Envoyer par mail

Juillet 2019 - Assurance-vie

Assurance-vie : rendements, frais, supports, accompagnement...Comment bien choisir son contrat ?

Même si l'assurance-vie reste plus que jamais le placement préféré des français, il est difficile pour les particuliers de s'y retrouver dans la jungle des contrats d'assurance-vie : taux, frais, supports,... Tant et si bien que le rendement du fonds en euros est devenu le critère numéro un de sélection de son contrat. Pourtant, il y a beaucoup d'autres critères à regarder. Et plus que le rendement, ce sont ces critères qui vont faire la différence...

:

Les rendements des fonds en euros en baisse

e

En 2018, le taux moyen des rendements des fonds en euros des contrats d'assurance vie, net de frais de gestion, mais brut de prélèvement sociaux, s'est élevé à 1,80%*, selon la FFA (Fédération Française de l'assurance-vie). Un taux moyen qui est en baisse chaque année depuis plus de 10 ans. Cette érosion a démarré en 2001, quand le taux de rendement moyen d'un contrat en euros était encore de 5,30 %. Une baisse qui devrait continuer. Les fonds en euros sont investis en grande partie en obligation d'état français et allemand : deux états qui empruntent aujourd'hui... à taux négatif.

Pour 2018, les pires rendements se situent sous les 1,8 % alors que seulement quelques fonds en euros étaient au dessus de 2,50 % de rendement annuel : C'est par exemple le cas du fonds euros Suravenir Opportunités** qui a distribué un taux de participation aux bénéfices à hauteur de 2.8 %* nets de frais de gestion en 2018.

:

>> Je souhaite recevoir une information détaillée sur le fonds en euros Suravenir Opportunités

:

Évidemment, il vaut mieux choisir un fonds en euros qui a rapporté 2,8 % en 2018 plutôt que 1 %. Cela fait quand même 1.8% de rendement en plus. Ce n'est certes pas rien, mais pour un particulier qui fait des versements mensuels de 100 euros sur son contrat, ces 1.8 % de rendement supplémentaire vous rapportent, nets de prélèvements sociaux... environ 10 euros de plus sur une année. S'il ne faut pas cracher sur ces 10 euros, il faut aussi accorder beaucoup plus d'importance à d'autres critères quand on choisit son contrat d'assurance vie. Malgré tout, si vous ne pouvez pas résister :

:

>> Découvrez le palmarès des meilleurs fonds en euros de 2018

:

Quand les frais refroidissent la performance !

Selon l’ACPR, la part de marché des bancassureurs dans la collecte a atteint 61% en 2018. Grâce à une impressionnante force de frappe marketing et opérationnelle, leur maillage territorial, mais aussi pour des raisons culturelles, les banques sont tout simplement indétrônables sur le marché de l’assurance-vie. Autre raison qui explique le poids du secteur bancaire sur le marché de l’assurance vie, selon le premier secrétaire général adjoint de l’ACPR, Patrick Montagner : "la facilité d’orienter l’épargne entre son compte à vue et son assurance vie " pour les clients de la bancassurance.

Et c'est un vrai problème : Car selon l’ACPR, les contrats des bancassureurs sont les plus chargés en frais de gestion et ceux qui offrent les taux de rendement les plus bas.

Selon une étude publiée en 2018 par le comparateur d’épargne de Meilleurtaux, les contrats d’assurance-vie des banques de réseau se caractérisent par le niveau élevé de leurs frais sur versements : Meilleurtaux les estimait à 3,43 %, soit 10 points de plus que la moyenne (3,33%), pour les trente-huit contrats de bancassureurs présents dans le top 100.

"Une étude du comparateur de placements de la société Meilleurtaux a calculé que vous perdiez plus de 4 milliards d'euros par an, 4 milliards !! Pourquoi ? Parce que vous versez de l'argent dans des contrats d'assurance vie avec frais d'entrée et frais sur versement alors que les mêmes contrats sont disponibles SANS frais d'entrée. Vous payez parfois plus de 3% de frais alors que vous devriez payer 0!! 3% c'est énorme avec des rendements de 1 ou 2%, et même 1% de frais c'est déjà trop." Marc Fiorentino, Morning Zapping du 13/06/2018

L'étude souligne que frais supplémentaires ne riment pas avec performance au rendez-vous. Bien au contraire, insiste le comparateur.... Le rendement moyen que ces contrats ont servi en 2017 était de 1,52 %, sensiblement inférieur au taux de 1,72 % versé par la moyenne des cent premiers contrats. La différence s'explique par des contrats mieux lotis dans les 100 premiers contrats les plus souscrits par les épargnants.

Vous payez souvent de 1 à 3% de frais pour des contrats qui rapportent souvent à peine 1%, alors que vous pouvez payer 0% pour des contrats qui ont rapporté plus de 2% comme MonFinancier Retraite Vie.

:

>> Je demande une documentation gratuite sur MonFinancier Retraite Vie

:

L'absence de frais est votre première performance

"Ainsi, de 2010 à 2017, la rémunération des 20 premiers contrats bancaires a baissé de 55%... mais les frais sur versements n’ont, eux, baissé que de 9% !", explique l'étude de Meilleurtaux. Dans ce contexte, il faut plus longtemps pour compenser ces frais. Par exemple, si un épargnant verse 100 euros sur son contrat bancaire, seuls 96,5 euros apparaîtront sur son relevé. La différence étant facturée.Selon l'étude : "Il lui faudra 28 mois pour revenir à 100, soit plus du quart de la durée recommandée de placement. Sur les contrats les moins performants, il lui faudra plus de 4 ans avant de commencer à gagner le moindre euro! Avant cela, l’argent travaille uniquement pour la banque"

Pour illustrer, prenons l’exemple de Mme Michel qui décide d’ouvrir un contrat d’assurance-vie et d'y verser 30.000 euros. Elle envisage de réaliser des versements mensuels programmés de 300 euros par mois.

Dans l’Hypothèse 1 : Elle ouvre un contrat chez MonFinancier. il n’y a donc pas frais d’entrée , ni de sortie, et pas de frais sur versements.

Dans l’hypothèse 2, Mme Michel ouvre un contrat d’assurance vie classique. Les frais d’entrée étant de 2%, elle ne versera finalement que 29.400 euros. Elle décide également de réaliser des versements mensuels programmés de 300 euros par mois auxquels s’appliquent des frais sur versements de 2%

Ainsi, grâce un contrat d'assurance-vie à frais réduits, l'économie réalisée au bout de 10 ans s’élèvera à 3 789 euros, de 10 500 euros sur 20 ans et de 20 681 euros sur 30 ans. Un montant qui peut représenter une nouvelle voiture ou un beau voyage...Et oui, cela donne à réfléchir... Alors obtenir les frais les plus faibles du marché, c'est incontestablement votre première performance !

:

C'est le cas de Suravenir Opportunités**, son fonds en euros dédié à l’assurance-vie en ligne, qui impressionne en dévoilant au titre de 2018 un rendement de 2.80%* net! Le fonds conforte sa place parmi les meilleurs fonds en euros sans frais d'entrée dans l'univers de l'assurance-vie en ligne ! Et bonne nouvelle, il est disponible dans le contrat sans frais d'entrée MonFinancier Retraite Vie.

:

>> Je reçois une documentation sur le contrat MonFinancier Retraite Vie et le fonds Suravenir Opportunités

:

Le nombre et la qualité des unités de compte sont essentiels

L'analyse est donc cruelle pour les contrats bancaires, qui cumulent de faibles rendements mais aussi et surtout des frais d'entrée élevés. De plus, la plupart des anciennes formules sont assez limitées dans leur utilisation entre les frais d’arbitrages payants, le peu d'unités de compte disponibles, les modes de gestion limités...Sauf si on se penche un peu plus sur les contrats modernes.

En effet, la baisse du rendement des fonds en euros pousse les particuliers à rechercher des solutions d'investissement alternatives, quitte à prendre (un peu) plus de risques. Quand on a un profil dynamique, cela fait d'ailleurs longtemps qu'on ne se contente plus du rendement du fonds en euros mais qu'on diversifie son contrat vers des fonds actions, mixtes, obligations, Société civile de placement immobilier (SCPI),...

Pour les profils plus prudents, on privilégiera bien sûr le fonds en euros dans son allocation. Mais il est tout à fait intéressant et raisonnable d'investir une petite partie de son allocation sur d'autres supports, notamment des fonds mixtes ou des SCPI qui restent des placements « défensifs », dans l'optique de faire mieux que les 1,8% offerts en moyenne par les fonds en euros. Du coup, il est essentiel d'avoir dans son contrat un très grand nombre de supports disponibles, diversifiés sur les classes d'actifs (actions, obligations, SCPI) , et de qualité (sociétés de gestion indépendantes).

Et au sein du contrat MonFinancier Retraite vie, vous bénéficiez, sans frais d'arbitrage, de plus de 700 OPCVM qui correspondent à différents profils de gestion. Des fonds en actions pour les profils dynamiques, mais aussi des fonds équilibrés ou prudents et des fonds obligataires. Sans oublier des SCPI pour investir en immobilier d'entreprise.

:

>> Je reçois une documentation gratuite sur le contrat MonFinancier Retraite Vie

:

Quid de l'accompagnement ?

Finalement, au vu de ce qui est dit plus haut, et aussi de tous les palmarès de contrats d'assurance vie que l'on trouve dans la presse, il faut privilégier les contrats sur Internet.

Mais de nombreux particuliers ne veulent pas sauter le pas du online, car ils préfèrent garder une relation physique avec leur conseiller. Et c'est normal. Et heureusement, on peut être compétitif sur les frais tout en proposant un accompagnement personnalisé et de qualité.

En tant que conseiller en gestion de patrimoine, nous sommes évidemment à votre disposition afin de répondre à toutes vos questions, et vous proposer des solutions en adéquation avec vos objectifs et votre sensibilité.

e

>> Je demande à être rappelé(e) par un conseiller


A l’heure d'Internet, l'épargnant dispose de tous les outils nécessaires pour comparer les différents contrats, ceux proposés par votre banquier...et ceux distribués par des courtiers indépendants. Alors soyez curieux, il s'agit de votre épargne après tout. Aujourd'hui, le consommateur est roi. Faites jouer la concurrence, comparez, et vous finirez par opter pour une assurance-vie sans frais d'entrée et aux rendements performants pour mieux faire fructifier votre capital.

:

>> Je souhaite en savoir plus sur les atouts de l'assurance-vie by MonFinancier

:


Communication non contractuelle à but publicitaire

*Taux net de frais annuels de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

* A noter qu'afin de préserver cette performance, chaque nouveau versement sur le fonds Suravenir Opportunités doit comporter 40% minimum en unités de compte. Les unités de compte constituent d'ailleurs un potentiel de performance, à condition d'être prêt à ajouter une dose de risque, dans la mesure où elles ne garantissent pas le capital versé.

MonFinancier Retraite Vie est un contrat individuel d'assurance vie assuré par SURAVENIR, Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 400 000 000 euros. Société mixte régie par le Code des Assurances / Siren 330 033 127 RCS Brest. Siège social : 232 rue Général Paulet - BP 103 - 29802 Brest Cedex 9.