Notre sélection conseil > Faut-il investir en cryptomonnaies ? La réponse de Marc Fiorentino à une lectrice du livre « Votre argent : gérez mieux, gagnez plus ! »
Imprimer Envoyer par mail

Septembre 2018 - Placements

Faut-il investir en cryptomonnaies ? La réponse de Marc Fiorentino à une lectrice du livre « Votre argent : gérez mieux, gagnez plus ! »

Avec son livre « Votre argent : gérez mieux, gagnez plus ! » ? Marc Fiorentino vous aide à faire les bons choix. Un jeu concours a permis à une lectrice de poser une question patrimoniale à Marc. Une question sur l’investissement dans les cryptomonnaies et les minerais. Voici la réponse

:

Question de Claude B.

Bonjour Marc,

J’ai entendu parle de placement dans les crypto-monnaies et les minerais (acheter un produit comme le tungstène, cobalt, que l’on revendra 1 ou 2 ans après, lorsque le prix sera intéressant. Le produit étant stocké dans un port franc, la vente sera exempte de plus-values).
Selon vous, ces placements sont-ils intéressants ?
Sinon, quels placements à court ou moyen terme sont selon vous rentables ?

Actuellement mon patrimoine est composé :
- d’une maison (crédit immobilier en cours, proche du terme) comprenant 2 appartements :

  • 1 en location
  • 1 qui constitue ma résidence principale

- des actions (4 000 €)
- des livrets (8 000 €)
- des parts sociales d’une banque (1 800 €)
- des parts dans un groupement forestier (5 000 €)

Étant à mon compte (donc TNS), mon revenu est variable (cette année 25 K€ environ).

J’avais acheté une résidence locative (défiscalisation De Robien) que j’ai vendue l’an dernier, sans faire de réel bénéfice. L’immobilier locatif est épuisant, comme vous le diront tous les propriétaires que je connais (locataires qui détruisent, ne payent pas et sont insolvables….).

L’assurance-vie n’est pas un placement qui m’intéresse.
Les PERP peuvent être intéressants à long terme (quoi que), mais l’argent est bloqué très longtemps.

En vous remerciant de votre attention,

Claude

:

>> Vous aussi posez votre question et obtenez une réponse d’un expert de MonFinancier

:

La réponse de Marc Fiorentino

Bonjour

Je vous remercie pour votre question. Elle est très intéressante et, je vous rassure, vous n’êtes pas la seule à vous la poser. Car quand les livrets ne rapportent plus rien, que les rendements des fonds euros des assurances-vie baissent chaque année, que l’immobilier est de plus en plus contraignant (et de plus en plus imposé, merci Macron), comment trouver les bonnes solutions de placements ?

Les cryptomonnaies ou les minerais sont-ils une solution alternative ? Je n’y crois pas, parce que je ne considère pas les cryptomonnaies ou l’achat de minerais comme un « investissement », ce sont plutôt « des instruments de spéculation ». Cela peut rapporter gros mais c’est tellement risqué qu’on ne peut pas y placer une partie significative de son patrimoine.

Pour rappel, voici ce que j’écrivais dans mon livre au sujet des cryptomonnaies :

« Je n’ai pas d’opinion sur les monnaies virtuelles. Je suis partagé entre ceux, comme Jamie Dimon le patron de la très célèbre banque Américaine JP Morgan qui pensent que c’est l’escroquerie du siècle et ceux qui pensent que les monnaies virtuelles vont remplacer les monnaies classiques, les monnaies fiduciaires. C’est un sujet complexe. Mais un sujet devenu incontournable. Les fluctuations, délirantes, du bitcoin, la plus célèbre des crypto monnaies font souvent la une de l’actualité financière et on ne peut pas ignorer cette innovation majeure dans le monde de l’argent.
Il faut s’intéresser au sujet. Les monnaies virtuelles vont un jour devenir des véritables instruments d’échange et de paiement. Mais personne ne sait quelle monnaie existera encore dans quelques années et à quoi elle ressemblera. Tant qu’aucune régulation n’existe sur le marché, je ne recommande pas à un investisseur non averti d’en acheter. Il ne s’agit pas d’un investissement, mais d’une pure spéculation sans aucun fondement rationnel. Comme dans toute spéculation, une bulle peut se former et quand la bulle explose les dommages sont colossaux. On observe donc. Mais on ne touche pas. Pour l’instant. »

En 2017, le cours de la bitcoin a été multiplié par 20. Mais il a été divisé par deux depuis le début de l’année et honnêtement, personne ne sait où il va.

Concernant l’investissement en minerais, cela me parait également très spéculatif. Là encore, même si les cours peuvent effectivement monter, le risque me parait trop grand et on ne conseille que de placer une part marginale de son patrimoine sur ces produits.

:

Mais alors, quelles sont les solutions de placement les plus attractives aujourd’hui ?

Comme beaucoup de Français, je crois toujours en la pierre : l’investissement immobilier locatif. Mais je suis 100% d’accord avec vous quand vous dites que l’investissement locatif classique est épuisant et peut créer beaucoup de problèmes : Entretien, travaux, charges, problème avec le locataire,…
Heureusement il existe des solutions pour investir en immobilier sans souci de gestion, et en bénéficiant de rendements toujours attractifs. Je vous en donne deux :

  • Les sociétés civiles de placement dans l’immobilier (SCPI). C’est ce qu’on appelle « la pierre papier ». Vous investissez dans une part d’un parc immobilier et la société de gestion s’occupe de tout. Vous n’avez rien à faire, juste recevoir une part de loyers. Il existe beaucoup de SCPI sur le marché et les rendements sont très bons, généralement entre 4 et 6%, sans compter que l’investissement peut se revaloriser (comme tout bien immobilier). Il existe même des solutions pour limiter l’imposition (SCPI étrangères, SCPI en nue-propriété et SCPI dans l’assurance-vie).
    >> Recevez une information détaillée sur les SCPI
  • L’investissement en LMNP (loueur en meublé professionnel) en résidence étudiante : Face à la pénurie de logements pour les étudiants, les résidences avec services pour étudiants se sont développées. Elles permettent à des investisseurs d'acheter une chambre qui sera louée à l'année à un étudiant. Avec la résidence étudiante, votre locataire, c’est le gestionnaire de la résidence. C’est lui qui vous verse, de manière certaine, un loyer défini au moment de la signature du bail. Charge à lui ensuite gérer le bien et les locataires. Le gestionnaire prend une marge entre le loyer qui est versé par le locataire et ce qu’il a prévu de vous verser, mais le rendement reste attractif, entre 4% ou 4,5% de rentabilité nette de charges, d’autant que le cadre fiscal est très avantageux et vous permet de ne payer pratiquement aucun impôt.
    >> Recevez une information détaillée sur les résidences étudiantes

Vous avez là deux solutions d’investissement immobilier attractives et peu contraignantes. Il y en a d’autres. Surtout, si je conseille l’immobilier, c’est pour profiter des conditions actuelles ultra-intéressantes du crédit, pour bénéficier d’un effet de levier. L'immobilier locatif à crédit donne un effet de levier, dans la mesure où il permet de placer dès aujourd'hui, non pas le capital qu'on a, mais le capital qu'on aura dans une quinzaine ou une vingtaine d'années. Les rendements sont donc calculés sur une base bien plus forte, et contribuent partiellement à rembourser les mensualités de crédit et donc à limiter l'effort d'épargne à sortir chaque mois. Au bout du compte, le patrimoine qu'on obtient au bout de 15 ans ou 20 ans pour un investissement à crédit est bien plus élevé que si on avait versé chaque mois les mêmes sommes dans un placement financier, même quand ce placement s’est révélé performant.

:

>> Recevez une information détaillée sur les SCPI à crédit

:

Voilà donc pour mes recommandations sur les placements immobiliers. J’ai aussi une recommandation à vous faire sur les placements financiers. J’ai dit que j’étais d’accord avec vous sur les contraintes d’un investissement immobilier locatif. Par contre, je ne suis pas du tout d’accord avec vous quand vous dites que l’assurance-vie ne présente pas d’intérêt.

Certes, les rendements des fonds euros sont en baisse, mais les meilleurs fonds euros rapportent deux fois plus que les livrets. Vos livrets par exemple (8000 €). Il suffirait de manière très simple de placer cet argent sur un contrat d’assurance-vie pour en doubler le rendement. Avec un bon contrat bien sûr (sans frais d’entrée, bon fonds en euros, gestion en ligne,…). Mais, surtout, l’assurance-vie est une enveloppe bien plus riche qu’un livret. Elle permet de :

  • Investir sans risque avec les fonds en euros dont le rendement net est supérieur au Livret A ;
  • Investir en actions, françaises, européennes et internationales, grâce aux unités de compte (OPCVM) disponibles dans les contrats multisupports ;
  • Investir en immobilier (pierre papier) grâce aux unités de compte (SCPI) disponibles dans les contrats multisupports ;
  • Préparer sa retraite en effectuant des versements programmés dans un contrat et en retirant le capital faiblement fiscalisé (ou une rente) à la retraite ;
  • Préparer sa succession grâce à la clause bénéficiaire et aux abattements sur les droits.

:

>> Recevez une information détaillée sur l’assurance-vie

:

En conclusion, voici mes recommandations :

  • Placez le produit de la vente de votre bien locatif de Robien dans un contrat d’assurance-vie sans frais d’entrée avec un bon fonds en euros et des supports de qualité comme des fonds actions, des fonds diversifiés et des SCPI
  • Réalisez un nouvel investissement immobilier à crédit pour profiter des conditions actuelles. Privilégiez un investissement immobilier sans contrainte de gestion type SCPI ou LMNP en résidence étudiante
  • Si vous avez un profil risquophile voire même spéculateur, investissez, mais de manière marginale, sur du bitcoin et des minerais. En étant prêt à tout perdre. Mais en espérant que cela soit la cerise sur le gâteau…

>> Vous aussi posez votre question et obtenez une réponse d’un expert de MonFinancier