Le match MonFinancier > Valeurs défensives versus valeurs cycliques
Imprimer Envoyer par mail

Juin 2014 - Bourse

Valeurs défensives versus valeurs cycliques

Valeurs défensives versus valeurs cycliques, voila un match qui ne manque pas de piquant ! Comme leurs noms l’indiquent, les actions cycliques fluctuent en fonction de la situation économique. En toute logique, ces titres souffriront lorsque l'économie ira moins bien et que le pessimisme s'installera, autant chez les consommateurs que chez les dirigeants d'entreprises. A l’inverse, les valeurs défensives sont des entreprises qui fournissent des biens et services pour lesquels la demande sera très peu affectée lorsque l'économie chancelle.

Cycliques

Défensives

Caractéristiques

Caractéristiques

> Entreprises dont l’activité est fortement corrélée à l'évolution du cycle économique

> Entreprises dont l’activité est très peu affectée par un ralentissement économique

> Secteur financier, automobile, compagnies aériennes, technologie, secteur industriel et manufacturier

> Biens de consommation, distribution et alimentation, télécoms, santé et services aux collectivités.

> Les titres cycliques sont plus volatils que leurs indices (coefficient bêta supérieur à 1)

> Les titres défensifs sont peu volatils (coefficient bêta inférieur à 1)

Forces

Forces

> Les cycliques surperforment un marché haussier

> Les défensives résistent mieux dans un marché baissier

> Rapidité des gains, car les valeurs varient plus vite que l’indice de référence

> Stabilité des cours: Leur évolution est moins sensible aux statistiques macroéconomiques et aux cycles économiques

Faiblesses

Faiblesses

> Risque de violente dégringolade en cas de mauvaises nouvelles

> Rendement plus faible

> L’évolution du cours ne repose pas uniquement sur l’actualité de la société. La psychologie du marché (aversion versus appétit pour le risque ) est un puissant catalyseur.

> Faible réaction des cours même en cas de boom de l’économie.

RÉSULTAT DU MATCH
Tout dépend de la configuration du marché mais également de votre profil cher investisseur. Si l’économie est en plein boom et que la tendance du marché est ancrée à la hausse, les cycliques devraient l’emporter. A l’inverse, si l’économie est chancelante, ce qui est le cas en ce moment, les non-cycliques résistent mieux. Parallèlement, si vous avez un profil de spéculateur, et que vous aimez prendre des risques, les cycliques et leurs volatilité vous apporteront entière satisfaction. A l’inverse, si vous gérez votre portefeuille en bon père de famille, la stabilité des défensives et leurs belles résistances en cas de baisse du marché vous épargnera des sueurs froides.