Le match MonFinancier > Le match Malraux vs LMH
Imprimer Envoyer par mail

Avril 2015 - Immobilier

Le match Malraux vs LMH

Découvrez et comparez deux dispositifs d'investissement immobilier avec travaux permettant une réduction d'impôt : Le dispositif LMH, Loi Monuments historiques et le dispositif Malraux.

Le Malraux :

La loi Malraux s'adresse aux contribuables qui investissent dans des appartements à rénover situés dans certaines zones protégées (ZPPAUP = zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager ou secteur sauvegardé, quartier ancien dégradé, aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine). Il faut obtenir une autorisation spéciale délivrée par le préfet avant le commencement des travaux. En plus de contribuer à la préservation du patrimoine, le dispositif permet en outre, à un investisseur particulier de bénéficier de réductions d'impôt sur le revenu.

Découvrez notre vidéo sur le Malraux :


Loi Monuments Historiques :

Pour profiter au maximum d'un déficit foncier et obtenir des réductions d'impôts, les particuliers peuvent profiter de la loi sur les monuments historiques. Pour ce faire, il faut entre autres acquérir un bien immobilier classé monument historique, inscrit ou agréé par les affaires culturelles et nécessitant des travaux de restauration, et le conserver pendant au moins 15 ans. L'intérêt majeur de la loi Monuments historiques, notamment dans le cas d'une mise en location, est le suivant : Les travaux sont déductibles sans limite.

Découvrez notre vidéo sur le LMH :


RÉSULTAT DU MATCH

Le dispositif Malraux et la Loi Monuments Historiques sont deux dispositifs de défiscalisation immobilière plutôt destinés aux gros patrimoines : Ils permettent d'investir dans des biens anciens, bien situés, souvent des biens « d'exceptions » qui peuvent se revaloriser fortement.
Le Malraux offre une réduction de 30% des travaux réalisés tandis qu'en Loi Monuments Historiques, il s'agit d'une déduction de 100% des travaux sur les revenus imposables. Ainsi, la Loi Monuments Historiques est plus attractive pour les gros revenus, dans les tranches à 41 ou 45%. Le LMH est donc plus "haut de gamme" que le Malraux, d'autant que les biens sont plus rares et que le dispositif offre un avantage successoral.
Mais contrairement à ce qu'on peut penser, la loi Monuments historiques n'est pas plus contraignante : Même s'il faut conserver le bien pendant 15 ans, l'engament de mise en location n'est que de 3 ans (contre 9 ans pour le Malraux). L'acquéreur peut aussi utiliser le bien comme résidence principale (mais dans ce cas la déduction n'est que de 50%) ou l'ouvrir au public. Pour ces raisons, pour les contribuables imposables aux tranches 41 ou 45%, la loi LMH gagne d'une courte tête face au Malraux.

Nos conseillers en gestion de patrimoine vous accompagnent pour vous proposer des opérations clef en main : effectuer une demande de rappel